Bonjour bonjouur,

Non non, vous n’êtes pas sujets à une hallucination visuelle et ne vous êtes pas non plus trompés de page dans votre boîte de réception, nous sommes le 3 mai 2017 et c’est bien moi.. !

Ces derniers mois depuis mon retour en métropole ont été bien chargés, pas le temps de m’ennuyer. Pourtant, pas un jour ne passe sans une pensée pour Ams, pour ce petit bout de vie que j’ai laissé là-bas. C’est un mélange de pur bonheur au souvenir des millions d’instants passés sur l’île, et de nostalgie à l’état brut. Je ne suis pas bien sûre de savoir comment gérer ces émotions contradictoires, et suis bien contente d’avoir pour le moment peu de temps libre pour y penser trop profondément. Ceci expliquant cela, j’ai repoussé pendant des semaines la réalisation d’une promesse que je m’étais faite : celle de vous partager un peu plus que des photos de ces terres lointaines.

Tout remonte à une conversation que j’avais eue avec ma sœur, vers le milieu de mon hivernage. « Isa c’est génial tes photos et tes descriptions, mais du coup je suis frustrée de ne pas pouvoir les voir bouger et les entendre ces petits pups !! S’il te plait, tourne des vidéos aussi ! 🙂 ».

La vidéo n’est pas un réflexe pour moi, lorsque j’ai un appareil photo à la main. Vous l’aurez remarqué, je suis plutôt axée « instants figés » 😉 Ceci étant, il est clair qu’il n’y a pas meilleur moyen pour vous montrer ces petits pups avancer gauchement dans les rochers de la MAE, l’argument était imparable ! Je me suis donc attelée à filmer quelques minutes de vie insulaire, de ci, de là, tout au long de l’année, un peu plus qu’auparavant. Et si ma sœur a dû attendre mon retour pour enfin visionner ces petits films en vrac (la très faible connexion internet ne permettant pas l’envoi de fichiers vidéo), il n’y a pas de raison pour ne pas les partager avec vous aussi. Un peu comme un merci, pour m’avoir suivie, pour avoir été si positifs et réceptifs.

J’ai mis du temps, beaucoup de temps à me lancer là-dedans. Ce n’est que la semaine dernière au cœur de plusieurs heures de tgv que j’ai enfin eu le courage de me plonger dans les 17.000 photos de mon disque dur d’hivernage pour en extraire une par une toutes les vidéos tournées au cours de mes 14 mois d’aventure. Parce que j’ai choisi de ne pas vous partager que du Poupi, mais un peu de tout ce que j’ai pu penser à capturer. De ne pas non plus vous balancer ces petits films de 20s-30s-3min en chaos, mais de vous les regrouper par thème au sein d' »épisodes » venant les uns après les autres.

Je vous préviens tout de suite, je suis loin d’être cinéaste, ne vous attendez pas à un documentaire Arte digne de ce nom… 🙂 J’ai juste assemblé les images du mieux que j’ai pu, tenté tant bien que mal de stabiliser un peu tout ça pour ne pas vous faire vomir dès la première seconde (parce que oui, je ne suis VRAIMENT PAS une cinéaste ahah), et ajouté un peu de musique, rien de plus. Lorsque j’ai tourné ces vidéos sur le terrain, je ne pensais pas les publier un jour. J’aurais d’ailleurs filmé un peu plus de choses dès le début si j’y avais pensé plus tôt.

Le premier épisode est pour aujourd’hui, et il s’agit de la rotation OP3 sur le Marion Dufresne en Novembre 2015, par laquelle je suis arrivée sur l’île Amsterdam. Voilà voilà… ❤

Bon visionnage à tous.

Ah oui, dernière chose. Je sais que vous êtes plusieurs visiteurs à partir bientôt hiverner dans les TAAF pour la première fois. Si je peux vous conseiller quelque chose dans cet article, c’est de ne pas visionner cette série de vidéos. Je sais c’est dur, mais croyez-moi la découverte sur place est un moment tellement magique que ce serait à mon sens un peu triste d’avoir déjà tout vécu avant de partir 🙂

signature2

Publicités