Toutouyoutou, me voici me voilà.

Un peu d’air marin pour vous aujourd’hui, un peu comme du Sterimar® pschitté directement dans vos yeux. Enfin, espérons que la sensation soit un peu plus agréable tout de même, je ne voudrais pas vous dégoûter de l’idée de revenir par ici !

À Ams il fait beau, il fait chaud, sous le sunlight des tropiques et tutti quanti (c’est l’image qu’a notre district auprès de Ker et Cro, et nous faisons tout pour l’entretenir à coup de mails remplis de photos de baignades et de shorts transpirants). Mais, car oui il y a un ‘mais’, il arrive parfois que mère Nature se rappelle qu’au final nous ne sommes qu’un petit caillou au milieu de l’océan et que, de temps en temps, il n’est pas mauvais de remémorer à tout le monde qui est la patronne.

Nous avons eu droit jusqu’à présent à deux épisodes de forte mer, que j’ai tenté d’immortaliser par les clichés ci-dessous. Il y en a un paquet, et pourtant nom de diou j’ai fait un tri draconien pour vous éviter de vous endormir devant l’écran ! (et aussi accessoirement pour que ma très gentille sœur continue à poster pour moi et n’aille pas porter plainte pour esclavagisme). Ces ambiances de forte mer m’hypnotisent, je n’ai pas réussi à supprimer plus…

Allons surfer

La première fois, le 25 Janvier dernier, une houle de 4-5 m de hauteur est venue s’abattre sur le littoral amstellodamois formant des gerbes d’eau de plus de 10 m de haut en s’écrasant contre le béton de la Cale, en contrebas de la base. Le soleil était de sortie, et le tout donnait un joli spectacle d’étincelles de lumière dans une pluie d’embruns qui retombait sur des otaries jouant au ventre-glisse dans cette eau échouée et turbulente.

1_DSC_4904
La Cale.
2_DSC_4917
Fracas d’eau.
3_DSC_4919
Les éléphants de mer ont élu domicile au niveau de la Cale depuis un bon mois. Il n’y en avait au début que 4 ou 5, ils sont maintenant entre 15 et 20. Il s’agit de mâles venus muer tranquillement en se prélassant sur le béton chaud. Otarie en arrière plan 🙂
4_DSC_4922
No stress, tout va bien se passer ! Sachez qu’en arrière plan, au bout de la cale, c’est l’endroit où nous organisons les baignades… !
5_DSC_4938
Deux otaries bien téméraires qui s’amusent avec les vagues.
6_DSC_4939
Sauve qui peeeeeuuuuuuut ! Demi-tour toutes ! (ça c’est pour celle de gauche, celle de droite semble résignée à accepter une fin terrible et fait face à la vague.)
7_DSC_4943
Un bon coup de nettoyage sur la Cale qui ne fait pas de mal, les éléphants ont tendance à y faire tous leurs besoins…
8_DSC_4946
Les otaries ne perdent pas le Nord, quand elles ne jouent pas à glisser sur la Cale, elles se font dorer au soleil sur les rochers à côté.
9_DSC_4948
Le grand soleil donne à l’Océan Indien des couleurs d’eau des Caraïbes.
10_DSC_4949
Sûrement l’un des spots de surf les plus chers d’accès au Monde 🙂
11_DSC_4950
Des murs d’écume s’abattent sur le littoral.
12_DSC_4951
… Mon imagination pour les légendes a ses limites o.o Grosse vague 🙂
13_DSC_4953
Otarie en bas à gauche !
14_DSC_4964
Et paf.
15_DSC_4966
Et repaf.
16_DSC_4967
Eleph’ qui grogne pour rien, comme d’habitude. (Ils produisent un son rauque et guttural, sorte de vibration provenant du fond de leur être, brrrr….)
17_DSC_4969
Alors quand en plus ils ont les yeux injectés de sang, je dois dire que ça n’est pas méga rassurant.
18_DSC_4989
Super-otarie en action, fonçant seule face à mère Nature !
19_DSC_4990
On y croit on y croit, la mer n’est plus très loin, promesse de partie de pèche et jeux aquatiques en tous genres !
20_DSC_4993
Ah bah non. Fail.
21_DSC_4996
Gerbe d’eaaauuu.
22_DSC_4997
Hm.. Geyser ? J’aurais pu trier plus en fait (surtout qu’il y en a encore plus dans la deuxième partie…). Désolée, j’espère que vous ne vous ennuyez pas déjà !
23_DSC_4999
Faune amstellodamoise face à la mer.
24_DSC_5006
Ça c’est du rouleau ! 😀

25_DSC_5007

26_DSC_5018
Petit Poupi et gros éleph (j’appelle tous les pups de cette île « Poupi », c’est leur prénom général, et ça leur sied comme un gant).
27_DSC_5034
Vous avez remarqué comme j’ai subtilement esquivé la légende de l’avant-dernière photo ?
28_DSC_5044
Le basalte noir VS l’écume blanche.
29_DSC_5060
Last one ! Réveillez-vous au fond de la salle, on passe au deuxième chapitre !

Tempête

La seconde fois, c’était hier (23 Février), et ça bastonnait encore plus ! Il y a quelques jours nous avons reçu un avis de tempête de la part de Météo France : la dépression résultant du cyclone australien Uriah se dirigeait droit sur nous (et non pas « loin de toute terre habitée » comme le mentionnaient les médias… *bande de petits bonshommes sautillant sur leur caillou en levant les bras pour signaler leur présence*). Windguru, notre site météo référence ici pour la vie quotidienne, nous prévoyait un déluge pour la journée du 23 et nous avions quasiment tous banalisé notre journée pour assister comme des gosses à la tempête tout en jouant à des jeux de société au Skua. Résultat : à midi il n’était toujours pas tombé une goutte d’eau, le soleil brillait de toute sa fusion, et c’était à peine si le vent s’était levé. Vous imaginez bien nos têtes déçues en sortant de table (bon, on a quand même fait un jeu de société).

00_Capture d’écran 2016-02-24 à 12.00.40
Avis de tempête reçu par le disams de la part de Météo France.

C’est finalement en fin d’après midi que les éléments se sont réveillés, et pas qu’un peu. Un vent très fort, une pluie à l’horizontale, et une mer avec d’immenses vagues (en hauteur, en largeur et en longueur d’onde) finissant en rouleaux compresseurs sur les rochers. Le spectacle là encore était au rendez-vous, et c’est dégoulinante de la tête au pieds telle une éponge que je suis rentrée dans ma chambre après des heures passées à admirer la force de la Nature avec le sourire jusqu’aux oreilles.

001_DSC_6158
Ce coup-ci je ne vais pas vous assommer de légendes à chaque coup, je vous laisse profiter en silence 🙂

002_DSC_6159

002bis_DSC_6177
Toute cette série de photos est prise depuis le banc de la solitude qui, au bout de l’allée centrale de la base, surplombe la Cale. En regardant ici vers l’Est, on pouvait voir que toute la côte était bordée d’embruns, aussi loin que le regard portait.

003_DSC_6160004_DSC_6161005_DSC_6165

006_DSC_6174
Tous les Poupi se terrent sur terre, loin de la folie océanique. Je suis descendue un peu plus tard au milieu d’eux, concert de bêlements assourdis par le vent, et reniflage de pantalon par museaux mouillés.

007_DSC_6183
Ça secouait tellement que les vagues n’étaient parfois plus qu’écume.

008_DSC_6199009_DSC_6200010_DSC_6203011_DSC_6211012_DSC_6221

013_DSC_6228
Les éléphants de mer ont ce comportement étrange qui consiste à dormir collés/serrés les uns aux autres tranquillement quand soudain, sans aucune raison apparente, l’un se réveille et s’élève en produisant son grognement guttural comme si l’autre l’avait vilement attaqué. Le second se doit alors de réagir, il s’élève et grogne lui aussi. S’en suit un ballet d’intimidations qui ne dure jamais plus d’une minute puis, sans plus de raison qu’au départ, ils décident que finalement dormir c’était bien et se recouchent tous les deux collés/serrés pour continuer leur sieste. …

014_DSC_6235

015_DSC_6240
Rappelez-vous les photos du Marion au mouillage dans une mer d’huile, ici même.

016_DSC_6250

017_DSC_6262
Skua.

018_DSC_6272

019_DSC_6282
La base vue depuis le bas de l’allée principale, en revenant du banc de la solitude.

020_DSC_6290
Je pourrais passer des heures à regarder la mer dans cet état, c’est fascinant comme ces masses d’eau peuvent se mettre en mouvement ainsi par la seule force combinée des éléments.

021_DSC_6293022_DSC_6295023_DSC_6297

024_DSC_6300
Otarie en bas à gauche, pour vous donner l’échelle 🙂

025_DSC_6301026_DSC_6304027_DSC_6305

028_DSC_6313
Cette photo est un peu floue, mais c’est pourtant l’une de mes préférées sans que je ne sache l’expliquer.

029_DSC_6318

030_DSC_6325
Avant…
031_DSC_6326
…après.

032_DSC_6330033_DSC_6336034_DSC_6346

035_DSC_6392
Pour finir, voici les otaries de la MAE sur leurs rochers face à l’océan. J’en ai laissé pas mal parce qu’à chaque fois les premier et second plans sont différents d’une photo à l’autre et je les aime bien toutes…

036_DSC_6395037_DSC_6396038_DSC_6397039_DSC_6400040_DSC_6401041_DSC_6402042_DSC_6413043_DSC_6414044_DSC_6416045_DSC_6417046_DSC_6418

Bisous et prenez soin de vous. Pour vous remercier d’avoir suivi jusqu’ici, voici non pas une mais deux ! photos de Poupi (Poupi tout mouillés pour coller un peu à l’article).

000_DSC_60900000_DSC_5885

signature2

Publicités