Les TAAF, l’IPEV, le LGGE, l’Ile d’Amsterdam, le District de St-Paul – Nouvelle-Amsterdam, VSC, il y a de quoi se mélanger les pinceaux tant que l’on n’est pas familier avec tous ces termes. C’est pourquoi dans cet article je vais vous expliquer un peu tout ça: où je vais, avec qui, en tant que quoi. (Photo de titre: Ile d’Amsterdam vue du ciel, source: IPEV)

Où je vais :

Je pars dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises, autrement dit les TAAF. Les TAAF sont un Territoire d’Outre Mer (TOM) français, composé de cinq districts:

. L’archipel des Crozet

. L’archipel des Kerguelen

. Les îles St-Paul et Nouvelle-Amsterdam

. La Terre Adélie (sur le continent antarctique)

. Les îles Éparses de l’Océan Indien

taaf2

Je me rends plus précisément sur le ‘district de St-Paul et Nouvelle-Amsterdam’ composé de deux iles: l’Ile de St-Paul, et l’Ile d’Amsterdam (captain obvious, hello there!).

stpaulAms

L’Ile de St-Paul n’est jamais habitée, elle n’est visitée que très occasionnellement pour des mesures scientifiques. C’est donc sur l’Ile d’Amsterdam que je vais vivre pendant plus d’un an, sur la base Martin-de-Viviès. Il n’y a aucun habitant au sens courant du terme sur l’Ile d’Amsterdam, mais seulement des personnes comme moi qui viennent occuper les lieux pour un temps limité. Des scientifiques, des militaires, du personnel d’administration, en moyenne entre 20 et 30 personnes à l’année. Je vous détaillerai tout ça dans un autre article plus tard.

Pour mes collègues géologues

Le site des TAAF explique que « les îles Saint-Paul et Amsterdam sont les îles les plus récentes des Terres australes françaises. Elles sont toutes les deux d’origines volcaniques et représentent chacune le sommet émergé d’un volcan. Leur émersion date d’environ 100 000 ans. Les coulées les plus récentes sont situées sur l’île Amsterdam et auraient une dizaine de milliers d’années. »

Avec/pour qui je travaille?

Je pars en tant que Volontaire au Service Civique (VSC dans le jargon), et suis employée par l’Institut polaire français Paul-Emile Victor (IPEV), basé à Plouzané près de Brest.

Les mesures scientifiques que je vais réaliser sur place seront utilisées par le Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement (LGGE) situé à Grenoble. Mon superviseur est maitre de conférence rattaché au LGGE, et je serai en contact avec lui via email tout au long de mon séjour. Je vous expliquerai dans un prochain billet en quoi consistera exactement mon travail, mais je peux déjà vous dire que je serai chargée de mesurer le mercure et l’ozone dans l’atmosphère.

ipev_lgge

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à visiter les sites internet concernés (disponibles dans la rubrique « liens » en haut de ce blog)

signature2

Publicités